2 Communautés monastiques


L'Ecole Monastique de PHUNTSOK TCHEU LING (NEPAL): Priorité à l'EDUCATION.

Bâtie à Katmandou en 2003 à l'initiative de Son Eminence Kyabdjé Gosok Rinpoché. Elle propose une éducation conçue par Rinpoché qui allie savoir-faire moderne (informatique, culture générale, anglais, comptabilité, loisirs : sport surtout football !) et disciplines traditionnelles (spiritualité bouddhiste, logique, débats, peinture sacrée, ...).

L'institution accueille des enfants de la région de Katmandou ou issus de familles démunies du Nord-Est de l'Inde de tradition tibétaine. Les jeunes peuvent choisir de quitter l'institution et rester dans la voie laïque, ou au contraire poursuivre leurs études dans les grands monastères tibétains du Sud de l'Inde pour se perfectionner et devenir docteur en philosophie bouddhiste « géshé ».

Le monastère vit de dons et de parrainages.

GOSOK LADANG (INDE DU SUD)


Fait partie du monastère de SERA MEY reconstruit en 1970, près de Mysore. Le monastère de SERA MEY accueille 6000 moines, dont 4000 étudiants qui reçoivent une éducation moderne (anglais, sciences). Les études portent sur la logique, la voie du milieu, la métaphysique, l'éthique, la perfection de la sagesse. Les géshés (docteurs en philosophie) travaillent à la préservation du Bouddhisme dans le monde.

Récemment, sous l'impulsion de Sa Sainteté le Dalai Lama, un accent est mis sur les sciences et de nouvelles salles d'études ont été construites à cet effet en 2017. L'association Aid Project for Tibetans a contribué à ce projet par la tournée européenne de Sera Mey 2017 qui a permis de récolter des fonds.





SITUATION GEOGRAPHIQUE des 2 communautés

                                 (NEPAL, puis en INDE)